Sur l'œuvre de Pascale Roze Imprimer

 

La Lettre, le théâtral et les femmes dans la fiction d'aujourd'hui : Ken Bugul, Marie NDiaye et Pascale Roze

De Frédérique Donovan, éditions L’Harmattan, 2013, 222 pages.

 

 

« Qu'est-ce qui depuis l'an 2000 entraîne les auteurs de langue française à utiliser la lettre alors que celle-ci est de plus en plus absente au quotidien ? Pourquoi la lettre resurgit-elle dans les narrations au féminin avec tant de présence et que signifie cette nouvelle corporéité qui lui est attribuée ? Que révèle-t-elle ? Est-elle emblématique d'une nouvelle rupture en littérature, d'une lettre morte ou est-elle une nouvelle occasion offerte à l'écriture de se renouveler ?
À travers l'analyse de l'œuvre de trois femmes de langue française mais d'horizons sensiblement différents : l'auteur sénégalaise Ken Bugul, l'auteur française de père Sénégalais Marie NDiaye, et l'auteur et actrice française, née au Vietnam, Pascale Roze, ce livre tente de répondre à ces questions. Il analyse comment la lettre fictive utilisée sous sa forme théâtrale dans la narration est une nouvelle façon pour les femmes d'être en avant-scène. La lettre y apparaît comme une métaphore des changements géographiques qui se constatent sur la scène littéraire comme politique ; une nouvelle scène où le “je” des auteurs joue et se rejoue de façon engageante d'un public toujours plus insaisissable. »

(Présentation de l'éditeur)

 


 

Pascale Roze : entre réalité et fiction :
actes du colloque de Cluj-Napoca, Roumanie, 15 au 17 octobre 2010,
dirigé par Yvonne Goga et Simona Jişa

(Livre en français)

 

Les actes du colloque international « Pascale Roze : entre réalité et fiction », qui s'est tenu à l'université Babeş-Bolyai de Cluj-Napoca, en Roumanie, du 15 au 17 octobre 2010, sont parus en 2011 aux éditions Casa Cărţii de Știinţă.

Au sommaire :

• Avant-propos.
• « Ce que je vois de ce que j'ai fait » (propos de Pascale Roze recueillis par Mireille Ribière, que vous pouvez lire à la rubrique « textes en ligne » de ce site).
• Histoire et voyage forcé :
- Odile Gannier : « Le voyage forcé. Le train de la guerre dans Itsik de Pascale 
Roze et Der Zug war pünktlich d'Heinrich Böll ».
- Frédérique Donovan : « Histoire individuelle ou Histoire : Figures du migrant, 
de l'étranger et de l'exclu dans l'œuvre intitulée Itsik 
de Pascale Roze ».
- Anca Rus : « Images de l'identité dans le roman Itsik de Pascale Roze ».
• Le personnage et son destin :
- Alexandrina Mustăţea : « Portraits de femmes ».
- Crina-Magdalena Zărnescu : « Le vide et le trop-plein. Incursion poétique dans la prose 
de Pascale Roze ».
- Sylvie Freyermuth : « Ferraille de Pascale Roze : le corps comme lieu de rencontre 
de l'histoire individuelle et de l'histoire collective ».
- Misako Nemoto : « Vivre son destin : histoire et liberté dans l'œuvre 
de Pascale Roze ».
- Simona Jişa  : « La figure du professeur chez Pascale Roze ».
- Andreea Maria Blaga : « Rupture et réconciliation chez Pascale Roze 
et Nancy Huston ».
• Motifs, thèmes, mythes :
- Joëlle Bonnin-Ponnier : « La nourriture dans l'œuvre de Pascale Roze ».
- Solène Brunet : « Parle-moi de Pascale Roze : un intertexte mythique ? »
- Livia Titieni : « Tolstoï – “un exemple proche, intime, du lien entre l'écrit 
et la mort” pour Pascale Roze ».
• L'écriture entre fiction et réalité :
- André Hurst : « Histoire et roman, un vieux couple à problèmes ? »
- Timo Obergöker : « Logiques de l'espace dans Ferraille de Pascale Roze ».
- Yvonne Goga : « Un homme sans larmes – un art poétique ».