Chronique sur Europe-1, le 29 mai 2020

 

«  Un roman sur l'amour de la littérature : Découvrez La Belle Hélène de Pascale Roze.


La Belle Hélène de Pascale Roze est la dernière des cinq œuvres en lice pour la première édition du Prix Littéraire Europe 1-GMF qui aura lieu le 24 juin prochain. Notre journaliste littéraire Nicolas Carreau vous explique pourquoi il faut le lire. »

« Pascale Roze, à qui l’on doit notamment Chasseur Zéro (Prix Goncourt en 1996), nous raconte ici l’histoire d’Hélène Bourguignon. Elle est âgée d’une soixantaine d’années, vit seule et donne des cours de littérature à Sciences-Po. “Elle parle surtout de nouvelles à ses étudiants. D’ailleurs, chaque titre des chapitres du roman fait référence à une nouvelle, ou porte carrément le nom d’un grand auteur, comme Richard Brautigan, Tchekhov, ou Robert Musil” nous explique Nicolas Carreau. Procédé qui permet au lecteur de porter un nouveau regard sur les nouvelles abordées, ou bien de les découvrir. “Pascale Roze a le talent de nous la faire sentir, à nous donner son essence”. »

Découvrir la suite sur www.europe1.fr